Bébé,  Mum Life

LES 3 PREMIERS MOIS DE BÉBÉ

Me voilà dans ce nouveau rôle, celui d’une maman épanouie, celui d’une maman fière, celui d’une maman heureuse… Je savoure tous ces moments, entourée de mes proches et je prends très à coeur mon nouveau rôle

 

Les trois premiers mois de vie du bébé sont souvent considérés comme le quatrième trimestre de grossesse parce qu’il faut un temps d’adaptation. Durant ses 3 premiers mois, le bébé sera encore très attaché à la maman et ne se sentira pas encore comme un être à part entière, il aura encore l’impression d’être dans le ventre de sa mère, il se découvre, il ne comprend pas encore ce qui lui arrive et en tant que mère, les trois premiers mois seront les plus intenses, les plus importants. 

 

Dans cet article, je vais me focaliser sur le développement de bébé ainsi que les différentes pratiques mises en place pour faire face à ce nouveau départ


Pour en savoir plus sur mon accouchement et mes 3 trimestres de grossesse, je vous invite à lire ces 3 articles : 

 

1er trimestre 

2ème trimestre 

3ème trimestre + accouchement 

 

Les premières nuits, le retour à la maison 

 

 

Comme vous le savez, mon bébé est resté 17 jours en néonatalogie. Nous faisions donc l’aller-retour tous les jours. Durant cette période de transition, je tirais mon lait toutes les 3 heures (même la nuit) et je m’occupais de Lyam dès que j’arrivais à l’hôpital. Quand j’y étais, les infirmières n’avaient plus rien à faire : je le changeais, je lui donnais le bain, je le pesais, je lui prenais sa température, … etc. 


À son retour à la maison,  le vendredi 23 août (Lyam est né le 5 août), tout s’est super bien passé ! Les infirmières nous avaient dit que Lyam était un bébé calme et cela s’est confirmé, il dormait beaucoup et se réveillait toutes les trois heures pour manger.


Au fil des semaines, nous avons constaté qu’il était plus éveillé la nuit, il ne se rendormait pas directement après les tétées nocturnes mais j’ai mis en place quelques petites routines pour faire évoluer tout ça… 


Ses nuits, ma méthode : 


La journée, je parle beaucoup avec Lyam, je lui explique toujours ce que je fais et j’adore passer des moments à jouer avec lui. La nuit, je ne lui parle pas, je ne lui change la couche que si cela était nécessaire et surtout, je n’allume aucune lumière. Il a très vite fait la différence entre ces deux périodes de la journée. 


Au bout de presque deux mois, Lyam a commencé à dormir pendant des périodes plus longues. J’ai compris qu’il était prêt à faire ses nuits le jour où il a fait plus de 7h sans réveil et le jour d’après 6h. À partir de là, j’ai commencé à ne lui donner que la tétine lorsqu’il se réveillait en pleine nuit, il se rendormait alors systématiquement. S’il n’avait pas fait cela, j’aurais commencé à remplacer les tétées nocturnes par la tétine vers le 5-6 mois mais mon instinct de maman m’a fait comprendre qu’il était prêt et qu’il ne se réveillait que par habitude.  


Aujourd’hui, Lyam a 3 mois et se réveille encore une fois la nuit mais je ne lui donne pas le sein, il prend la tétine et se rendort jusque 6h du matin en moyenne  (parfois même plus tard et rarement, un peu plus tôt) alors que la dernière tétée a lieu à 22h30.  Semaines après semaines, j’essaye de diminuer l’heure de la dernière tétées (23h30 au début et aujourd’hui 22h30)


Comment s’endort-il ?


Lyam s’endort seul dans son lit et avec la tétine (il arrive à s’endormir sans tétine également). Parfois, je lui mets un bruit blanc (sèche-cheveux ou aspirateur) pour l’aider et le calmer. Je ne l’ai jamais fait dormir en écharpe ou en le berçant, il arrive à s’endormir tout seul même si ça prend plus de temps parfois. 

 

Les coliques : 

 

On dit que les coliques provoquent chez l’enfant des bruits stridents, insupportables et difficiles à calmer.  Elles font leur apparition entre la 3ème et la 6ème semaines puis, se poursuivent jusqu’aux 3 mois de bébé. 

Dès son premier mois, j’ai commencé (et je le fais aujourd’hui encore) à lui donner une infusion d’anis. Au début, je ne lui donnais que quelques petites cuillères et aujourd’hui, il prend 20 ml d’anis dans un biberon (d’ailleurs il s’y est tellement habitué qu’il termine ça en 5 minutes).


Comment je prépare son infusion ?

 

Je mets 1 càc d’anis dans un verre et j’y rajoute de l’eau bouillante. Après 5-6 minutes, je filtre le mélange et je lui mets ça dans son biberon. 
L’anis aide à la digestion et calme les coliques de bébé. Je prends également des infusions d’anis directement ou ma tisane d’allaitement Chaitisanes (dispo ici) qui, en plus de favoriser la production de lait, contient également de l’anis. 

 


Je ne sais pas si l’anis que je lui donnais chaque jour a pu l’aider mais ce qui est sûr, c’est que Lyam n’est pas un bébé qui pleure beaucoup et même si certains soirs il semblait un peu plus agité, il se calmait très rapidement sur le ventre. Je suis persuadée que Lyam n’a pas fait de coliques… 

 

Nos routines : 

 

J’ai appris à lâcher prise et heureusement ! Il faut un temps d’adaptation avant de trouver la meilleure routine pour maman et bébé. 
Aujourd’hui, je connais ses heures de tétées , celles où il est éveillé, celles où il a besoin de plus d’attention et j’arrive à organiser mes journées en fonction de lui tout en gardant mon rythme d’avant.  


Chaque enfant fonctionne différemment, il faut simplement déterminer ses préférences. Par exemple, Lyam fait de grosses sieste le matin et l’après-midi mais après 17h, il est plus éveillé. Il fera des petites siestes mais il restera éveillé plus longtemps avant de bien dormir à 22h30. 

 

Nous donnons le bain un jour sur deux et après chaque bain, nous prenons le temps de le masser. Lyam a toujours adoré le bain, les massages ainsi que le brossage des cheveux. Nous préférons lui donner le bain le soir afin de vraiment prendre le temps avec lui, de lui parler, de le câliner,… 

 

Son développement : 


Comme vous le savez, Lyam est un prématuré et il semblerait que le développement d’un bébé prématuré prend plus de temps. Personnellement, je ne me focalise pas sur ce que j’ai pu lire ou entendre. Je me contente de noter ses différentes progressions et je suis fière de lui chaque fois que je le vois évoluer. 


Le premier mois :

 

Lyam dormait beaucoup. Il est resté 17 jours en néonatalogie. Je m’y rendais chaque jour et je le prenais dans mes bras toute la durée de ma visite. Au début, il était nourrit par une sonde reliée à son estomac puis, progressivement, il a commencé à prendre le sein et le biberon avec mon lait que je tirais (pour en savoir plus sur mon allaitement, je vous invite à lire cet article ici).


Il adorait se positionner en grenouille et semblait très détendu dans nos bras. Ses mouvements étaient désordonnés mais il tenait déjà hyper bien sa tête. Il reconnaissait ma voix et se calmait lorsqu’il m’entendait parler ou chanter. J’ai fait beaucoup de peau à peau (Monsieur aussi) et j’ai l’impression que ça l’a aidé à récupérer.


Le deuxième mois :

 

 Lyam était toujours aussi calme, il pleurait très peu. Il restait réveillé plus longtemps à observer le monde qui l’entoure et à suivre nos voix. Il commençait à nous fixer et nous arrivions à le faire sourire quelques fois. Depuis sa naissance, Lyam sourit pendant son sommeil ou en regardant dans le vide, c’est ce qu’on appelle les sourires aux anges. 


il mangeait beaucoup plus vite (au début, je passais en moyenne 30 à 40 minutes pour l’allaiter et à 2 mois, nous sommes passé à 15-20 minutes. Les heures de tétées était également plus espacées et il a commencé à faire des nuits de 5-6 heures.  

 

Le troisième mois : 

 

A 3 mois, il commençait à sourire lorsqu’on prenait le temps de jouer avec lui, il adore les massages et sa tête tient de mieux en mieux (Lyam était très tonique dès la naissance). Il nous suit du regard et sourit beaucoup, il est toujours aussi calme et peut rester réveillé des heures sur son tapis d’éveil ou à côté de nous. 

Il dort de plus en plus longtemps la nuit et ses heures d’éveil sont plus longues, il adore jouer et il bouge de plus en plus ! Il mange encore plus rapidement les tétées durent 10 à 15 minutes en moyenne. 

________

Lyam à la naissance, prématuré de 33 SA : 2.143 kg pour 44 cm

Lyam à 3 mois : 5.100kg pour 55 cm 

________


Mon ressenti, mon état d’esprit : 


Vous me connaissez, je ne suis pas du genre à râler, à m’apitoyer sur mon sort ou à décourager les futures maman mais je suis honnête, cette période est un véritable bouleversement et ce n’est QUE du positif pour ma part. 


Changements physiques : 


je suis plus que satisfaite de mon corps après 3 mois post-partum, j’ai presque tout perdu, j’ai hâte de reprendre le sport pour me muscler mmais je dois d’abord faire ma rééducation périnéale, c’est très important. Je me sens bien et je ne suis pas du tout en quête du corps parfait, j’accepte d’avoir porté la vie, j’en suis fière et j’aime mon corps.  Si j’ai si hâte de reprendre le sport, c’est pour mon bien-être… 


Ma peau était magnifique pendant la grossesse et avec les soins que je leur apporte, je n’ai pas constaté de grosses différences, j’arrive à prendre des moments pour moi pour prendre soin de ma peau. 

 

En ce qui concerne mes cheveux, c’est une autre histoire. J’en perds énormément mais je mets tout en place pour stopper la chute (routine cheveux post-partum ici)


Changements psychologiques :


Mon état d’esprit est toujours le même : profite de chaque instant, cherche le bonheur et trouve tous les jours une raison d’être en joie (mon article sur le bonheur ici)


En plus d’être une maman et une femme comblée, j’apprends à accepter cette nouvelle vie, ce nouveau challenge et je suis plutôt fière de mon parcours. 


Malgré toutes les difficultés auxquelles il faut faire face dans la vie, je suis restée calme et sereine. Comme dirait mon mari « trust the process » (autrement dit, aies confiance au processus).

 

J’ai beaucoup pleuré lorsque mon bébé était en néonatalogie mais je ne pouvais qu’être fière de le voir évoluer aussi vite et quand il est arrivé à la maison, nous avons commencé à croquer la vie à pleine dents. 


Il est compliqué parfois, pour certains, de comprendre ce nouveau départ et d’y faire face mais j’ai appris à lâcher prise, à accepter d’être imparfaite et à AIMER la vie. 

 


Et vous ? Quelles sont vos astuces/conseils bébé ? Comment vivez-vous ce nouveau départ ou qu’attendez-vous de cette période ? Si vous êtes déjà maman, quels conseils voudriez-vous donner aux futures mamans ? Ecrivez-moi tout ça en commentaire ! 

………..

Mon conseil aux jeunes mamans, aux futures mamans ou aux femmes tout simplement : ayez confiance en vous, écoutez votre corps, suivez votre instinct et faites ce que vous pensez être bon ou juste. Je vous parle dans cet article de mes méthodes, de mon ressenti, de mon bébé et je ne détiens pas la vérité. Chaque femme est capable de suivre son instinct, chaque maman est capable de faire ce qu’il y a de mieux pour son enfant, chaque femme sera parfaite aux yeux de son bébé. Ecoutez-vous et vivez selon vos désirs . Personne n’a le droit de juger vos choix et vos décisions. 

………..