Food,  Lifestyle

JE SUIS FLEXITARIENNE

 
 

Beaucoup d’entre vous le savent, ça fait plus de 3 ans que j’ai considérablement diminué ma consommation de viande (et de poisson aussi d’ailleurs tout récemment). Ce n’est pas vraiment une décision que j’ai prise du jour au lendemain.  Je sentais simplement que j’en faisais une overdose et surtout, que je ne ressentais pas forcément l’envie d’en manger tout le temps… 

 
De base, je ne suis pas une grande consommatrice de viande et ce, depuis toute jeune. En ce qui concerne le poisson, j’ai toujours adoré les crustacés et le poisson mais depuis peu, j’essaye de m’en détacher. 
 
Autrement dit, diminuer ma consommation de viande était un jeu d’enfant… 

Alors pourquoi ai-je pris cette décision ? 
Pourquoi ai-je changé mon alimentation ? 
Et surtout, pourquoi suis-je devenue flexitarienne ? 
 
 
Dans cet article, je vous donne les quatre raisons qui m’ont poussées à changer d’alimentation…
 
 

1. Ma santé avant tout !

 
 
Une consommation excessive de viande peut avoir des conséquences néfastes sur la santé. Notre corps n’a d’ailleurs pas besoin de ça pour être en pleine forme. Bien au contraire, il a plutôt besoin de végétaux et de céréales
 
C’est un fait, l’être humain est omnivore (il se nourrit d’aliment d’origine végétale ou animale) mais notre corps est fait pour assimiler des aliments faciles à digérer comme les végétaux. 
 
Sachez que les protéines animales sont très acides, cela peut provoquer de nombreuses maladies comme de l’hypertension artérielle et bien d’autres encore ! 
 
Prenons l’exemple de la viande rouge  : elle est pauvre en fibre, riche en graisse, en cholestérolet et riche en MAUVAISE protéines. Il en faut beaucoup pour être rassasié et du coup, elle stagne dans le colon (cancer du colon)
 
On pense souvent que la viande blanche est meilleure ! Elle est certes plus maigre (moins grasse) mais riche en cholestérol également. Il faut simplement retenir que la viande de manière générale est pauvre en fibre et riche en graisse et je ne vous apprend rien si je vous dis que le gras bouche les artères et provoque de nombreuses maladies… 
 
Notez également que les animaux sont nourris à base d’antibiotiqueset que tout ça finit, malheureusement, dans nos assiettes. La nourriture qu’on leur donne est souvent bourrée de pesticides et d’OGM et tout ça finit, encore une fois, dans notre estomac. 
 
Pour faire simple, la viande consommée provient d’animaux malades, en mauvaise santé et surtout MALHEUREUX! Je ne pouvais pas changer mon alimentation pour qu’elle soit plus saine et continuer à manger de la viande comme si de rien n’était. 
 
La santé est un trésor, nous nous devons de la préserver et d’y faire attention ! 
 
 

2. Respectons l’animal ! 

 

 
Je n’arrive pas à concevoir de manger un animal. D’autant plus quand c’est de la viande « pure » : une cuisse de poulet, une aile ou carrément un gros bout de viande de mouton avec des os
 
C’est comme manger un cadavre, avec les doigts… J’ai comme l’impression d’être un prédateur, de vivre dans la préhistoire et de faire passer ces pauvres bêtes pour des êtres destinés à la consommation, notre consommation. 
 
Sans parler du manque de respect du bien-être animal : vous êtes probablement déjà tombés sur des vidéos atroces dans des abattoirs où l’on nous montre comment l’animal arrive jusqu’à nos assiettes. 
 
La maltraitante animale au même titre que celle d’un humain, ne peut peut pas être acceptée. Et tout ça,  simplement pour manger la viande « parce que c’est bon » et « parce qu’on a toujours fait comme ça ».



 

 

 

3. Ça pollue ! 

 
 
L’elevage pollue énormément et il est à 80% responsable de la déforestation
 
Pour faire simple : 7kg de céréales sont nécessaires pour produire 1kg de boeuf et pour produire ces 7 kg de céréales, il ne faudra pas moins de 15 tonnes d’eau pour un kilo de boeuf… Il génère 14,5% des émissions annuelles de gaz à effet de serredans le monde. 
 
En gros, l’élevage demande beaucoup d’eau, il est responsable en partie du réchauffement climatique et il pollue la qualité de l’air… 
 
D’ailleurs, si vous voulez en savoir un peu plus sur l’impact écologique, je vous invite à regarder cette vidéo de 4 minutes ici : https://www.viande.info
 
 

4. La viande me dégoûte ! 

 
 
Il y a 3 ans, quand Monsieur et moi avons emménagé ensemble et que j’ai réellement commencé à cuisiner tous les jours, je devais m’adapter à ses envies de viandes quotidiennes. Du coup, j’en préparais tous les jours et à toutes les sauces ! 
 
Au bout de 6 mois, la viande a commencé à me dégouter. Je n’en pouvais plus et j’ai ralenti la cadence… Suite à ça, je me suis beaucoup intéressée au végétarisme et surtout, aux méthodes utilisées dans les abattoirs. Autant pour le lait de vache que pour la viande de manière générale, j’étais révoltée ! J’ai alors pris la décision de diminuer ma consommation de viande. 
 
Aujourd’hui, je me considère comme étant flexitarienne: beaucoup de mes repas sont végétariens mais il m’arrive de consommer de la viande notamment quand je suis en famille. 
 
Après 3 ans, ce mode de vie me convient parfaitement. Je ne ressens pas le manque et le besoin d’en manger systématiquement. Bien au contraire, la viande me dégoûte de plus en plus et j’ai plutôt tendance à me tourner vers des plats veggie
 
 
 
Quelles alternatives ai-je trouvé ? 
 
 
Mon mari n’étant pas du tout végétarien, je me dois de ne pas lui imposer mon mode de vie. Même s’il a, lui aussi, conscience des risques et que nous avons fortement diminué notre consommation de viande chez nous à la maison, il aime pouvoir en manger de temps en temps… 
 
Récemment, j’ai découvert une boucherie halal (nous mangeons halal) qui propose de la viande bio (moins de risques pour la santé). On est d’accord que la souffrance animale est toujours présente mais je trouve ça plutôt satisfaisant d’avoir à proximité une boucherie qui traite mieux les animaux et je préfère payer plus cher pour avoir une viande de qualité en sachant d’où elle provient plutôt que d’en acheter n’importe où… 
 
Si vous êtes de Bruxelles, voici la boucherie en question : https://www.facebook.com/healthyandbeldy/ 
 
En y pensant, je me dis que si les gens optaient pour ce type d’alternatives, ils achèteraient moins de viande (car plus chère et disponible en quantité limitée) et se rendraient compte qu’elle n’est pas essentielle au bon fonctionnement de notre corps, qu’ils se portent mieux et qu’ils n’en ont pas réellement besoin… 
 
X Pour devenir flexitarienne, j’ai diminué progressivement ma consommation de viande en privilégiant les légumes dans mes repas. Vous pouvez très facilement remplacer la viande par les oeufs, les légumineuses, le tofu, les céréales ou encore les oléagineux. Le tout est de savoir combiner les aliments entre eux pour avoir les apports nécessaires. Vous trouverez de nombreux articles à ce sujet sur internet.
 
Au début, j’ai également acheté des aliments veggie prêt-à-manger en grande surface (burgers de légumes, nuggets veggie, escalopes veggie,…) et je les trouve excellents, parfaits pour commencer la transition mais au final, je me suis rendue compte que ces produits n’étaient pas aussi bon pour la santé : la qualité nutritive est loin d’être garantie, lisez les étiquettes. 
 
Dans la rubrique FOOD sur mon blog, je vous propose de nombreuses recettes veggie ici
 
 

 

 
 

Pourrais-je devenir veggie ou vegan ? 

 
 
…………….
 
Végan(ne) ou végétalien(ne) : se dit d’une personne qui ne consomme aucun produit animalier (ni dans l’alimentation, ni ailleurs).
 
Veggie ou végétarien(ne) : se dit d’une personne qui ne consomme ni viande, ni poisson.
 
Flexitarien(ne) : se dit d’une personne qui a dimunié sa consommation de produits animaliers et qui privilégie une alimentation végétale. 
 
Pesco-végétarien(ne) : se dit d’une personne qui a exclut la viande de son alimentation mais qui consomme des poissons et des fruits de mer.  
……………..

 

 
Certes, je pourrais me passer de viande mais je préfère me considérer comme étant flexitarienne, avoir le choix quand une envie me traverse la tête, ne pas avoir peur de craquer et surtout, d’être en accord avec moi-même puisque je cuisine tout de même de la viande pour Monsieur et que je suis amenée à être en contact avec des personnes qui n’ont pas la même vision que moi.  
 
Je veux avoir le contrôle sur ce que je fais. Je pense sincèrement que je ne pourrais jamais devenir végétarienne (et encore moins vegan) mais par contre, je suis totalement capable de faire plusieurs mois sans consommer de viande ou de produits animaliers. 
 
 
 
Ai-je des carences depuis que je suis flexitarienne ? 
 
 
 
Souvent, on pense qu’il faut absolument manger de la viande pour les protéines et le fer (ma mère le pense encore) mais c’est complètement faux ! 
 
Vous pouvez trouver ces apports dans les végétaux et ils seront encore plus bénéfiques pour votre corps. Lorsque je fais une prise de sang, je ne remarque pas de carences, bien au contraire, mes prises de sang sont toujours correctes, je ne manque de rien si ce n’est la vitamine D (le soleil n’est pas toujours là chez nous). Autant vous dire que cela prouve clairement que mon alimentation flexitarienne me correspond totalement
 
 
 
X En 3 ans de flexitarisme, je me sens bien, je ne manque de rien, je suis en bonne santé et je mange de moins en moins de produits animaliers. Pour être en bonne santé, il faut manger de tout mais avec modération, privilégier une alimentation saine, variée et équilibrée… Ma consommation de viande ne cesse de diminuer et je me porte bien. 
 
Et vous ? Est-ce un sujet qui vous touche ? Pensez-vous devenir flexitarien/ne ? Végétarien/ne ?